Pourquoi l’atelier au Camp Biblique Œcuménique de Vaumarcus.

Quelques graveurs intéressés éventuellement ont posé la question de l’aspect religieux, puisque « biblique » ou confessionnel si « œcuménique » et de la tolérance vis à vis des agnostiques, athées et sans confession dans une activité de gravure qui, par définition des principes du « Poisson Bouge » reste ouvert à tous sans distinction..

Tout d’abord, il n’y a aucune restriction spirituelle, morale, politique, pour les participants à toutes les activités qui sont organisées à Vaumarcus pendant cette semaine du 7 au 13 juillet 2019. Chacun-e est libre de participer aux activités qui lui conviennent.

L’atelier de gravure utilise le thème, cette année, du Livre biblique de Samuel, pour stimuler l’imagination et coordonner les activités créatrices. Mais ce n’est pas une condition pour participer. Le souci des animateurs est de permettre aux participants de découvrir – ou de poursuivre – une activité créatrice en gravure traditionnelle dans les meilleures conditions possible et « en résidence » sur une semaine.

Le souci des responsables « bibliques » des animations est de vous permettre de découvrir la complexité … et la simplicité de l’interprétation de ces textes millénaires qui ont façonné notre civilisation occidentale et moyen orientale. Il n’y a pas de préconçu religieux ni de préalable confessionnel pour y accéder: Toutes les objections et toutes les interprétations sont sujettes à discussions et à éclaircissements, pour permettre aux participants de se faire librement et personnellement une idée de ce dont il est question … et pas d’élaborer des « réponses » obligatoires.

Nos trois animateurs: Laure Jubran, théologienne, vit à Nazareth et propose les regards du moyen orient orthodoxes et juifs, Alice Quesnel Artiste graveuse, avec son bon sens, propose un regard neutre et bienveillant, Bernard van Baalen, qui a aussi préparé le dossier théologique d’accompagnement des activités générales tient à montrer la pertinence de ces textes qui visent surtout à la liberté de conscience, loin de leurs exploitations par les institutions et les pouvoirs religieux.

La diversité des participants, leurs ages variés, leurs formations diverses sont une richesse qui fait de cette semaine annuelle une référence pour toute l’année.

Dans la tourmente qui agite les institutions religieuses et les soupçons qui pèsent sur leurs activités, le Camp Biblique Œcuménique de Vaumarcus n’élude pas les questions qui dérangent, mais n’est pas dérangé par leurs pertinences. Nous essayons simplement de vivre nos convictions, toutes nos convictions, de manière ouverte et honnête, sans compromission, et charitablement en manifestant simplement notre amicale solidarité humaine, ce qui est aussi une idée fondamentale du message de Jésus de Nazareth, quelles que soient nos idées à son sujet.


À propos de Bernard van BAALEN

Graveur et responsable de l'Atelier du Poisson Bouge depuis 2001. Anciennement pasteur à Genève, et toujours animateur théologique du Camp Biblique Œcuménique de Vaumarcus (www.cbov.ch) où il organise annuellement une semaine de gravure avec Alice Baehler-Quenel.
Ce contenu a été publié dans Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *